Pourquoi j’ai banni le sucre blanc

Pourquoi j’ai banni le sucre blanc

Je n’utilise plus le sucre blanc. Du tout.

Le sucre blanc ou le sucre raffiné, est dépourvu de tout nutriment par de complexes transformations industrielles. Celui fait de betterave, le plus fréquent dans le commerce en France, est naturellement blanc donc ne subit pas toutes les transformations, en revanche, il est tout aussi naturellement pauvre en nutriments.

Le sucre blanc représente des calories vides avec un index glycémique* élevé (68). De nombreuses recherches prouvent aujourd’hui qu’il est tout aussi addictif que la cocaïne.

*L’Université de Sydney (la référence mondiale sur l’IG) dit qu’un faible indice glycémique est inférieur à 55, un modéré est dans la gamme 56 à 69, une valeur élevée de l’indice est supérieure à 70.

Je l’ai remplacé par :

1. Sucre de canne complet bio ou le Rapadura* bio

C’est le sucre de canne non-raffiné issu directement du séchage du jus de canne, d’aspect un peu granuleux. Comme il garde tous les nutriments contenus dans la sève de la plante, il est riche en sels minéraux, vitamines et acides aminés. Il a un petit goût caramélisé très agréable, fort pouvoir sucrant et moins de calories que sa version raffinée blanche (350 kcal pour 100 g de sucre complet contre 400 kcal pour 100 g de blanc).

*Le terme “rapadura” vient du Brésil. On appelle “muscovado” le meme type de sucre provenant des Philippines ou de l’Ile Maurice

NB : A ne pas confondre avec la « cassonade » ou le « sucre roux » qui est de couleur brune aussi et parfumé mais qui est tout de même un produit raffiné, très pauvre en vitamines et minéraux. La plupart des sucres roux commercialisés aujourd’hui sont des sucres blancs colorés avec parfois de la mélasse ajoutée.

2. Sucre de fleur de coco bio

Issus de la sève des fleurs de cocotier, cet aliment est riche en potassium, en polyphénols, en oligo-éléments et en divers vitamines B. Il a un index glycémique de 54 (plus bas que le sucre blanc) et un petit arôme caramélisé qui parfois fait toute la différence dans un gâteau.

3. Sirop d’agave bio

Il a un fort pouvoir sucrant pour un index glycémique bas : 20 quand il s’agit du produit pur (mais jusqu’à 90, pour un produit de mauvaise qualité !). Le sirop d’agave contient naturellement du fer, du calcium, du potassium, du magnésium, des sels minéraux et de la silice. Associée avec le calcium, la silice aide à prévenir la décalcification et l’ostéoporose. Le sirop d’agave a moins de calorie que le sucre et un goût neutre.

4. Sirop d’érable bio

Le sirop d’érable est riche en vitamine B2, en protéines et en minéraux comme le zinc, le calcium, le potassium, le magnésium, le fer, le manganèse. Il apporte 260 calories pour 100g et son index glycémique est entre 54 et 65.

En revanche, que ça soit le sucre ou le sirop, c’est toujours avec beaucoup de parcimonie. Même les variantes les plus saines représentent des calories importantes (surtout combiné avec les graisses) qu’il faut limiter. Mon astuce : je coupe systématiquement la quantité de sucre proposée dans des recettes d’un tiers en moyenne. Les desserts restent suffisamment sucré et à mon avis moins écœurants.

Je n’utilise presque jamais de miel pour sucrer mes desserts pour la simple raison du prix. Comme j’achète du miel bio de provenance contrôlée, j’y mets le prix, et en conséquence je le garde pour les petits déjeuners gourmands en famille. Il est riche en vitamines, minéraux, acides aminés, mais quand on le chauffe, on lui fait perdre de sa puissance nutritive. Le miel a un index glycémique moyen de 55



2 thoughts on “Pourquoi j’ai banni le sucre blanc”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.